sauter le menu
ACCUEIL/BLOG

Quelles sont les aides techniques et financières pour aveugles et malvoyants ?

Différents dispositifs techniques et matériels sont aujourd’hui disponibles sur le marché. S’ils contribuent grandement à l'amélioration du confort quotidien des personnes atteintes d’une déficience visuelle, leur acquisition représente toutefois une dépense importante.

C’est pourquoi, il est intéressant de se renseigner sur les aides financières et matérielles mises à la disposition des personnes atteintes de déficience visuelle. Dans cet article, Vocale Presse vous dit tout à ce sujet.

Les aides techniques

Les personnes atteintes d’une déficience visuelle profitent aujourd’hui de l'innovation technologique. Les activités quotidiennes leur sont davantage accessibles, c’est notamment le cas pour les loisirs comme la lecture ou dans les déplacements.

Les outils pour vous faciliter la lecture

Un certain nombre d’outils spécifiques facilitent l’accès à la lecture de personnes ayant perdu la vue. Vocale Presse est l’un de ceux-là : ce dispositif audio rend possible la lecture de la presse écrite. Ce logiciel, développé par Akompas Technologies, peut être installé sur différents appareils, comme les tablettes, les ordinateurs (PC ou Mac) ou les smartphones. Il regroupe plusieurs documents retranscrits en version audio et gros caractères, les plus grands journaux et magazines (une cinquantaine de titres est disponible).

La bague liseuse de texte Finger Reader constitue également une aide technologique pour les malvoyants. Cette technologie permet la lecture de documents physiques. Elle les scanne, les enregistre et les transforme en texte audible. De plus, elle est équipée d'un système de repositionnement du doigt, qui guide la personne durant sa lecture.

Il existe aussi des machines à lire qui permettent aux personnes souffrant d’un handicap visuel de pouvoir lire (ou écouter) des livres.

Vous pouvez, à ce titre, consulter notre article dédié à la lecture quand on est aveugle ou malvoyant.

Les appareils qui facilitent le déplacement

Le déplacement constitue une situation de handicap majeure pour les personnes qui ont perdu leur acuité visuelle. Les lunettes intelligentes peuvent les guider et les orienter à arpenter les rues. En effet, certains de ces appareils sont munis d'une caméra qui permet à un assistant en ligne de les diriger efficacement. D'autres modèles sont dotés d'un capteur et sont reliés à une carte virtuelle pour situer l'individu. La canne blanche constitue également le meilleur allié pour les déplacements (une version électronique existe).

Enfin, des systèmes GPS de guidages vocaux permettent de les diriger. Disponibles sur les smartphones (Android et IOs), ils donnent des détails sur l'emplacement de l'individu.

Les machines qui facilitent la communication

L'aide technique pour les malvoyants regroupe aussi les appareils qui facilitent la communication. Les applications pour la rédaction de SMS en font partie. Elles permettent d'écrire des messages en braille en transformant le téléphone en une sorte de machine avec 6 gros boutons. L'utilisateur formule ses phrases à l'aide de ces touches, un message vocal les retranscrit en guise de vérification.

Les aides financières pour les personnes atteintes d’une déficience visuelle

Nous l’avons écrit en début d’article : l'équipement pour les individus en déficience visuelle peut être onéreux. L'autonomie de certains dépend donc de l'appropriation de ces appareils, alors comment aider une personne malvoyante ?

Les aides financières

Les aides financières pour personne malvoyante comprennent certains avantages octroyés par divers organismes et agences de l’État. Outre les soutiens relatifs à l'acquisition de matériels pour la vision, les personnes en situation de handicap visuel peuvent prétendre à une aide relative au déplacement, à la communication, à l'étude ou à la formation, au travail, à l’aménagement de l’habitat, à la détente, ainsi qu’à une assistance au quotidien. Un suivi social leur est également octroyé, la réadaptation à la vie quotidienne en fait partie.

Cette aide financière pour personne aveugle dépend de l'âge de l'individu. Autrement dit, le choix de l'organisme relève de ce critère :

  • Les enfants et les jeunes âgés de moins de 16 ans ont le droit de bénéficier de l’Allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) ;
  • Entre 16 et 20 ans, il est possible de bénéficier des aides proposées par la Maison Départementales des Personnes Handicapées (MDPH). Par ailleurs, les étudiants et lycéens scolarisés en établissement public peuvent obtenir certaines aides auprès des services sociaux de la santé scolaire et de l’action sociale des universités. ;
  • Entre 20 et 60 ans, il convient de faire valoir ses droits auprès de la MDPH. Les travailleurs qui ont moins de 60 ans peuvent acquérir des compensations auprès des services sociaux de son entreprise (l’interlocuteur à privilégier pour le secteur privé est l'agefiph, alors que les fonctionnaires se tourneront volontiers vers le fiphfp). ;
  • À partir de 60 ans, on peut aussi prétendre aux aides de MDPH mais celles-ci sont calculées en fonction des revenus (sauf si la situation de handicap a été été reconnue avant l’âge de 60 ans). Cette exception est toutefois limitée à l’âge de 75 ans. ;

Il est à noter que la localisation constitue également un critère d'éligibilité dans le choix des organismes.

Le soutien humain

La personne atteinte d'une déficience visuelle peut bénéficier d'une aide à domicile et/ou d’une aide aux loisirs. En effet, la réalisation des tâches quotidiennes devient pénible, d'où l'importance de recourir à un assistant. Il intervient pour entretenir la maison, faire les courses, préparer les repas. En somme, il prête main-forte à la personne aveugle ou malvoyante pour s'adapter et redevenir indépendante. Il peut également l'accompagner dans ses déplacements. Pour obtenir ce type d’aide, il convient s’adresser au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de sa commune et au CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination en Gérontologie). La prise en charge s’effectue sous condition de ressource.

Plus qu'un soutien humain, le recours à un chien-guide donne du réconfort, de la sécurité, et de l'autonomie à son maître. Un lien affectif est créé entre l'animal et le propriétaire. Vous pouvez vous renseigner auprès de la Fédération Française des Associations de Chiens guides d'aveugles.

Le MDPH et les associations de malvoyants

La Maison Départementale des Personnes Handicapées accompagne les personnes qui ont perdu la vue. Il s’agit de l’unique interface gérant les aides distribuées par l’État. Plusieurs types d’aides financières y sont octroyées (AAH, CPR, PCH, RQTH…). La MDPH peut, entre autres, rembourser la cotisation versée à Vocale Presse. Cette procédure permet d'économiser mensuellement 4,5 €. Par ailleurs, elle livre différents accès pour les avantages dotés aux personnes handicapées.

Vous pouvez également vous renseigner auprès de l’association Valentin Haüy. Existant depuis plus de 130 ans, cette association a pour objectif de défendre les droits des déficients visuels et de les aider dans la conquête de leur autonomie. Pour cela, elle dispose de plusieurs volets d’actions : elle peut assurer un accompagnement social et juridique ou une assistance au quotidien, vous aider à vous déplacer, vous former, à utiliser l’outil informatique, à pratiquer un sportif, à partir en vacances ou à accéder à la lecture ainsi qu’à la culture au sens large. L’association Valentin Haüy dispose d’antennes sur tout le territoire français.

La prise en charge en vue d'une aide technique pour les malvoyants dépend des organismes. Le recours aux mutuelles, aux caisses de prévoyance ou aux caisses de retraite permet d'obtenir des compensations financières. La caisse d'assurance maladie subventionne également les prestations supplémentaires ou les aides non prises en charge.



Vous avez besoin d’un renseignement ?
04 91 65 51 19

Un renseignement ?

Recevoir une brochure Me rappeler gratuitement Appeler le 04 91 65 51 19 Une question